Autres expositions

Bird of Paradise
Alfonse, Paul et les autres, Calais (FR), 1981

L’installation Bird of paradise présente un enchevêtrement de végétaux dessinés et peints sur du bois découpé, mêlés à des plantes en pots sur fond de papier peint à motif végétal. Réalisées d’après des planches de botanique des xviiie et xixe siècles, ces représentations sont des images d’images. Alfonse, Paul et les autres fait subir un traitement gestuel à ces dessins délicats, nés du dialogue entre artistes et scientifiques, pour en modifier la perception. Les plantes sont réinterprétées au crayon de couleur et à l’encre sur des supports à l’échelle de l’espace de la vitrine. Le geste contrôlé cède la place à un trait vif, à des coulures et des repentirs. L’artiste pioche dans l’immense corpus offert aujourd’hui par les plateformes numériques pour associer librement des dessins d’espèces végétales sans aucun respect pour les classifications. Les images numériques alimentent un processus de travail organique qui vise à redonner une présence matérielle et sensuelle à des images aujourd’hui perçues principalement à travers des écrans.

Derrière les apparences séduisantes du décor exotique et luxuriant transparaît une violence sourde que révèle la brutalité du traitement des végétaux représentés. Le titre, Bird of paradise, est celui du papier peint acheté en grande surface qui tapisse le pan de mur à l’arrière de la vitrine. Alors que bon nombre d’écosystèmes naturels sont menacés de disparition, l’artiste établit ainsi une filiation historique entre un processus d’exploitation «rationnelle» de la nature, fondée sur la connaissance scientifique, et le phénomène d’hyperconsommation généré par le capitalisme néo-libéral.

Artiste sélectionné dans le cadre de l’appel à projets
Texte : Antoine Bricaud

 

The installation Bird of paradise shows a tangle of plants drawn and painted on cut wood, combined with potted plants on a background of wallpaper featuring a plant motif. Made from botanical plates from the 18th and 19th centuries, these representations are images of images. Alfonse, Paul et les autres offers a gestural treatment to these delicate drawings, born of the dialogue between artists and scientists, to alter their percep- tion. The plants are reinterpreted in colored pencil and ink on different media on the scale of the window space. The controlled gesture makes room for a sharp line, drips and regrets. The artist draws inspiration from the immense corpus offered nowadays by digital platforms to freely asso- ciate drawings of plant species with no regard for classifications. Digital images feed an organic work process that aims to restore a material and sensual presence to images that are currently perceived mainly through screens.

Behind the seductive appearances of the exotic and luxuriant decoration appears a dull violence that gets revealed by the brutality of the treatment of the represented plants. The title, Bird of paradise, is that of the wallpa- per which was bought at the supermarket and lines the wall at the back of the window. While many natural ecosystems are threatened with extinc- tion, the artist thus makes a historical connection between a process of «rational» exploitation of nature, based on scientific knowledge, and the phenomenon of hyper consumption generated by neoliberal capitalism.