UNTITLED 2021
Andrea Kerstens, Turnhout (BE), 1995
Artiste selectionnée dans le cadre de l’appel à projet
Passage Lemonnier 41b

 

Quelles formes peuvent prendre les liens entre moi en tant qu’artiste et l’objet en tant que porteur de sens ? C’est l’une des questions centrales de la recherche que je mène par le biais de différents supports et méthodes.

Pour Art au Centre #6, j’ai poursuivi mon étude sur la nature performative des objets en tant que symboles. Sept symboles, découpés sur un panneau en bois, et cinq espaces vides s’unissent dans une même pièce. En jonglant avec différentes méthodes de travail, de sélection, d’assemblage, de composition, de documentation et de mise en scène, j’explore les rythmes et significations variables que ces objets peuvent présenter. Si la grammaire était considérée comme étant l’ordre des symboles écrits et parlés, alors comment le statut de ces objets change-t-il selon son placement, ses liens avec les autres objets et l’interaction humaine ?     

Andrea Kerstens


ENGLISH

Which forms can the relationship between me as an artist, and the object as a carrier of meanings take? This is one of the questions central to the research I do through different methods and media. 

For Art au Centre #6, I continued investigating the performative nature of objects as signs. Seven signs, cut out in a wooden panel, and five blank spaces come together in a room. Playing with different methods of working, selecting - arranging - composing - documenting and staging, I explore the varying rhythms and meanings these objects can perform. If grammar could be seen as the ordening of spoken- and written signs, then how does the status of these objects change, depending on their placement, their connections with other objects and human interaction? 

Andrea Kerstens