BIFF
Bazil, Besançon (FR), 1992
Commissaire : Mikail Koçak (Mermermer)
Rue de la Cathédrale 48

 

Être un faussaire ou un imprimeur ? Être un escroc ou un investisseur ? Dans tous les cas, sentir la thune, ce parfum boisé légèrement amer. Ne jamais partager sa recette et faire pousser son oseille soi-même. 

Bazil, auteur de bandes dessinées, ne mâche pas ses gags. Il jongle habilement entre ce qui appartient à la sombre histoire coloniale de nos pays occidentaux et le présent avec un second degré très pimenté. Pour cette sixième édition d’Art au Centre, il met en scène Joe, un de ses personnages, allégorie du capitalisme. Joe installe, dans une vitrine du centre-ville, sa petite entreprise en toute « discrétion ».

Mikail Kocak


ENGLISH
 

To be a forger or a printer? To be a crook or an investor? In all cases, smell money. This slightly bitter woody fragrance. Never share one’s recipe and grow one’s money oneself. 

Cartoonist Bazil does not mince his jokes. He cleverly juggles with what belongs to the shady colonial history of our western countries and the present with a very spicy irony. For this sixth edition of Art au Centre, he stages Joe, one of his characters, allegory of capitalism. Joe “discretely” installs his small business into a window of the city center.

Mikail Kocak