DIFFRACTIONS 2
Collectif À VENIR, Caen (FR), 2017
Pauline Creuzé, Paris (FR), 1992 • Clément Davout, Flers (FR), 1993 • Léo Fourdrinier, Paris (FR), 1992 • Jung Huh, Busan (KR), 1983 • Marieve Pelletier, Cowansville (CA), 1987 
Collectif sélectionné de l’appel à projet 
Rue de l’Université, 20 

 

À VENIR est un collectif de jeunes artistes proposant des expositions qui s’inscrivent dans le tissu urbain, avec la volonté de connecter l’art et la ville. Nos manifestations artistiques s’installent dans des lieux délaissés, locaux commerciaux inoccupés, quartiers en attente. Dans cet interstice vacant se déploient des expositions-vitrines, visibles depuis la rue de jour comme de nuit, construites pour le passant, le connaisseur, le vagabond.

De la même manière que la diffraction est le comportement des ondes lorsqu’elles rencontrent un obstacle ou une ouverture, les cinq artistes du collectif À VENIR mettent en scène au sein de la vitrine un système d’interférences où chaque œuvre, plutôt que de se parasiter, se déploie sur les autres dans un jeu de lumière et de couleurs com- plémentaires. De petits volumes s’inscrivent dans l’espace selon un scénario ouvert proposé par Jung Huh. Celui-ci ne pouvant pas se déplacer, Pauline Creuzé, Clément Davout, Léo Fourdrinier et Mariève Pelletier interprètent ses formes. La vitrine devient un environnement diffus où se rencontrent sculpture, peinture, vidéo et photographie expérimentale. Le moindre mouvement devient un récit lié à l’émer- gence du paysage ou d’une sensation. Des apparitions, presque abstraites, transparentes, visent à archiver la lumière.
Collectif À VENIR 


ENGLISH
 

À VENIR is a collective of young artists who propose exhibitions that are inscribed in the urban fabric with the desire to connect art and city. Our artistic events set up in abandoned places, unoccupied commer- cial premises or pending districts. Showcase exhibitions spread out in this vacant interstice. They are visible from the street day or night and are designed for the passer-by, the expert, the wanderer.

Just as diffraction is the behavior of waves when they bump into an obstacle or an opening, the five artists of the À VENIR collective use the window to create a system of interferences in which each artwork, instead of interfering, combines with the others in a play of light and complementary colors. Small volumes are inscribed in the space according to an open scenario proposed by Jung Huh. As the latter couldn’t make the trip, Pauline Creuzé, Clément Davout, Léo Fourdri- nier and Mariève Pelletier interpret his shapes. The window becomes a diffuse environment in which sculpture, painting, video and experi- mental photography combine. The slightest movement turns into a story linked to the emergence of the landscape or a sensation. Nearly abstract and transparent appearances aim to temper the light.

À VENIR collective