OASIS
Collectif muesli, Bruxelles (BE), 2014
Louis Darcel, Paris (FR), 1988 • Hannah De Corte, Bruxelles (BE), 1988 • João Freitas, Coimbra (PT), 1989
Collectif d'artistes sélectionné dans le cadre de l’appel à projet
Rue de l'Université 20

 

Ensemble, nous travaillons avec des matières sensibles. Les œuvres qui en résultent ne sont pas figées mais en adaptation constante avec leur environnement et ses multiples facteurs constitutifs. Dans un partenariat avec la matière et ses potentialités, nous donnons naissance à des formes que nous laissons s’épanouir sans avoir sur elles une influence directe.

Nos peintures se foncent ou s’éclaircissent lentement dans des nuances allant du rose au bleu et se répandent ou se rétractent au rythme de l’humidité ambiante par des phénomènes de cris- tallisation et de saturation. Les conditions météorologiques et les spécificités de la vitrine investie sont les paramètres cru- ciaux qui forgent la « peinture ». De même, le support en tissu et le châssis choisis ont un impact sur les surfaces créées. Elles accusent aussi les coups de leur manipulation et du transport qui peuvent laisser des traces. Indisciplinées, les peintures ont un comportement insaisissable et atypique ; n’obéissant à aucun désir esthétique de notre part, les surfaces varient en passant d’un aspect presque monochrome à expressionniste, se rapprochant parfois même du kitsch.

À travers tous ces facteurs qui interagissent directement avec le processus chimique, une toile n’est jamais deux fois la même. À sa manière, notre projet marque le passage du temps, ponctuant la routine du passant tout au long de l’exposition. Le changement est une surprise pour le passant régulier, sa promesse une invitation pour le spectateur à revenir l’observer.


ENGLISH
 

Together we work with sensitive materials. The resulting artworks are not fixed but in constant adaptation with their environment and its multiple constituent factors. In a partnership with the material and its possibilities, we give birth to shapes that we let blossom without having a direct influence on them.

Our paintings darken or brighten slowly in shades ranging from pink to blue and spread or recant to the pace of ambient humidity through crystallization and saturation phenomenons. The weather conditions and the specificities of the occupied window are crucial parameters that forge the « painting ». Likewise, the fabric support and the selected frame have an impact on the created surfaces. They also register the hits of their manipulation and the transport that can leave marks. Undisciplined, the paintings have an elusive and atypical behavior. The surfaces do not stick to any of our beauty standard and change from a nearly monochrome aspect to an expressionist look, sometimes even close to the kitsch aspect.

Through all these factors that interact directly with the chemical process, a canvas is never identical to another. In its own way, our project marks the passage of time, punctuating the routine of the passer-by throughout the exhibition. Change is a surprise for the regular passer-by, its promise is an invitation for the spectator to come back and observe it.