α108 23
David Vieutemps
, La Louvière (BE), 1979
Option : Gravure
Vitrine occupée du 9 juin au 18 juillet 
159, rue Féronstrée

Œuvre à voir de nuit. 

Alpha en optique et onde désigne des angles d’incidence, de réflexion et de réfraction et 108 est le chiffre qui symbolise le « tout ». Le 1 représente l’unité, le 0 représente la vacuité (vide moral, intellectuel) et le 8 symbolise l’infini. C’est une réflexion sur la manière dont se construit notre rapport aux médias et à notre image. 

EN 
In the field of optics and waves, alpha designates angles of incidence, reflection and refraction. 108 is the number that symbolizes the “whole”. Number 1 represents unity, number 0 represents vacuity (moral, intellectual emptiness) and number 8 symbolizes infinity. It is a reflection on the way we connect to the media and to our image.
 

EMOCEAN
Yoko Martial
, Liège (BE), 1995
Option : Vidéographie
Vitrine occupée du 9 juin au 18 juillet 
159, rue Féronstrée 

Une pièce remplie de couleurs, rose, vert, bleu, orange, mauve, rouge, vert et blanc... il y en a tellement qu’on en distingue à peine le mur du fond. Tant de choix de coloris pour décorer nos boissons. Tant de plastique pour décorer les océans. Et si on arrêtait cette aberration ? Et si on remettait en question notre mode de consommation ? « Emocean » est une installation réalisée à base de pailles en plastique récupérées, destinée à questionner notre façon de consommer. 

EN 
A room full of colors, pink, green, blue, orange, mauve, red, green and white… there are so many that we barely see the back wall. So many choices of colors to decorate our drinks. So much plastic to decorate the oceans. Shall we stop this aberration? Shall we question our consumption pattern? Emocean is an installation created with recovered plastic straws, designed to question our way of consuming.

L’ANTRE-DEUX
Xiaochuan Wang, Heilongjiang (CN), 1987
Option : Peinture
Vitrine occupée du 22 juillet au 3 septembre 
159, rue Féronstrée 

Cette installation propose une vision intimiste de
mon parcours sur les traces de Dante Alighieri.
Je me présente de façon partielle pour faire le parallèle entre imaginaire et réalité, entre concret et abstrait.
A l’arrière-plan, une peinture légèrement inclinée représente le portail qui me permet de voyager d’un monde à l’autre. Ce voyage fantasmagorique m’aidera-t-il à me (re)trouver ? 

EN
This installation proposes an intimist vision of my journey in the footsteps of Dante Alighieri. I partially introduce myself to draw the parallel between imagination and reality, between concrete and abstract.

In the background, a slightly tilted painting represents the portal that enables me to travel from one world to another. Will this phantasmagoric journey help me to find myself (again)?

 

METEORE — TENTATIVE D’ÉVEIL #1
Erika Montagna, Caltagirone (IT), 1992
Option : Sculpture
Vitrine occupée du 22 juillet au 3 septembre 
159, rue Féronstrée 

« Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare » Regardons cette immense distance ! « Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare »* Pourtant, cette distance devient de plus en plus mince. Pouvons-nous encore nous permettre de nous rassurer ainsi ? « Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare » Leurs actions sont maintenant débarquées ! L’ évidence est plus forte que la réalité !
Une invitation à prendre du temps avec soi-même: « contempler la mer » encore une fois. Une invitation à regarder consciemment cette « chute » : vision dystopique de la réalité contemporaine. Une invitation à concentrer nos forces pour préparer notre action : la participation collective pour la construction de la nouvelle société de l’Esprit.
*« Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare » Dit-on en italien qui veut dire au sens propre : « Entre dire et faire, il y a la mer » 

EN
“Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare”
Let’s contemplate this immense distance!
“Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare”*
Yet, this distance becomes thinner and thinner.
Can we still allow ourselves to not worry like that?
“Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare”
Their actions are now disembarked!
Evidence is stronger than reality!
An invitation to take some time with oneself:
“Contemplate the sea” once again.
An invitation to consciously contemplate this “fall”:
Dystopic vision of contemporary reality.
An invitation to focus our forces to prepare our action:
The collective participation in the construction of the new society of the Spirit.
*“Tra il dire ed il fare c’è di mezzo il mare”
As we say in Italian, which literally means:
“Between saying and doing there is the sea”