PARADE
Hilary Galbreaith, Florida (US), 1989
Vit et travaille à Rennes (FR)
Commissaire : Sophie Delhasse 

Rue de la Madeleine, 9 

 

Parade est le troisième volet du projet Bug d’Hilary Glabreaith commencé en 2018. L’artiste y développe un univers fictionnel, humo- ristique et grotesque dont les premiers épisodes prennent la forme de fanzines, de vidéos et d’installations immersives au sein desquels nous appréhendons la métamorphose de Sindee en insecte géant. Le récit kafkaïen permet à l’artiste de se frotter à la réalité aliénante d’institutions bureaucratiques, de la surveillance numérique ou encore des systèmes de valeurs et de croyances prônées dans nos sociétés contemporaines. Le caractère volontairement burlesque et comique des personnages et de leur univers fantastique par- fois monstrueux met en scène l’absurdité et les contradictions de notre existence et de nos modes vies. Le motif de l’insecte sug- gère également un positionnement écologique et un réel besoin de décroissance qui se manifeste chez Hilary Galbreaith à l’échelle de la production et du transport. Décors, costumes, marionnettes et instruments témoignent d’une économie de moyens jusque dans le traitement des matériaux – souvent trouvés ou réutilisés – et s’expriment par une pratique « do-it-yourself ».

À l’occasion d’Art au Centre, Hilary propose une nouvelle version de Parade, œuvre évolutive prenant la forme d’installations et de per- formances musicales dont chaque présentation donne lieu à de nouvelles collaborations. Lors du vernissage, le groupe TNHCH, dont certains membres ont récemment participé à Art au Centre* accom- pagnera Hilary Galbreaith pour une performance dont les costumes et l’environnement seront présentés dans la vitrine.

Sophie Delhasse 

* Corentin Canesson et Damien Le Dévedec, The Anal Staircase, Art Au Centre, 2020.
** Parade est réalisé avec le soutien de Cripta 747 Residency Program 2019 – Turin et le DRAC Bretagne. 


ENGLISH

Parade is the third part of Hilary Galbreaith’s Bug project started in 2018. The artist develops a fictional, humorous and grotesque universe whose first episodes take the form of fanzine, videos and immersive installations in which we observe the metamorphosis of Sindee into a giant insect. The Kafkaesque story allows the artist to mix with the alienating reality of bureaucratic institutions, digi- tal surveillance or the systems of values and beliefs advocated in our contemporary societies. The voluntarily burlesque and comi- cal nature of the characters and their fantastic and sometimes monstrous universe stages the absurdity and the contradictions of our existence and our lifestyles. The insect figure also suggests an ecological positioning and a real need of degrowth that Hilary Galbreaith tackles in respect of production and transport. Decors, costumes, puppets and instruments show an economy of means, even in the treatment of the materials – often found or reused – and express themselves through a “do-it-yourself” practice.

At Art au Centre, Hilary Galbreaith offers a new version of Parade, evolving artwork taking the form of installations and musical per- formances whose presentations give birth to new collaborations. On the day of the preview, the TNHCH group, whose members recently participated in Art au Centre, will support Hilary Galbreaith for a performance whose costumes and environment will be presented in the window.

Sophie Delhasse