A PIT MAKES A PILE
Jan Vandeplancke, Gand (BE), 1997
Commissaire : Pauline Salinas Segura
Galerie Opera, accessible entre 7h30 et 18h30 par la rue George Clemenceau 13 - 15 ou rue des Dominicains 7 - 9. 

 

Si sa pratique artistique prend originellement racine dans l’illustration, elle s’épanouit désormais en trois dimensions, par la création de volumes en méplat, en bois de construction travaillés et polis si minutieusement qu’ils prennent la teinte et la finesse d’essences précieuses.

Son œuvre tridimensionnelle prend aussi la forme de structures modulables se jouant des espaces dans lesquels elles s’insèrent et servant à la mise en exposition d’objets de plus petites dimensions.

Profondément ludique, son univers foisonnant se nourrit de l’influence des comics et de la bande dessinée, des jeux de table, de la gastronomie de cantine ou des publicités surannées de la Belgique du roi Baudoin. Ce répertoire de formes, d’objets et de personnages absurdes génèrent un imaginaire commun aux contours instinctivement identifiables.

Pour cette cinquième édition d’Art au Centre, Jan nous présente une large structure de bois laissant apparaître sur son côté différents éléments enfouis sous sa surface plane. Cet ensemble, clos, tout en angles, horizontalité et lignes droites, aux carroyages apparents, évoque un site archéologique singulier. Un paysage, une maquette, des montagnes prêtes à être explorées. Les fouilles sont-elles en cours ou ce chantier est-il interrompu, laissé à l’abandon ?
Pauline Salinas Segura

 

ENGLISH


 

While her artistic practice originally has its roots in the field of illustration, she now blossoms in three dimensions and creates plane volumes made of timber that gets polished so meticulously that it takes the shade and the delicacy of precious essences.

Her three-dimensional artwork also takes the form of modular structures defying the spaces into which they fit and used to exhibit smaller objects.

Her teeming and deeply fun universe thrives on the influence of comics, comic strips, board games, canteen gastronomy or outdated ads from King Baudouin’s Belgium. This collection of shapes, objects and absurd figures generates a fantasy that is common to the instinctively identifiable edges.

For this fifth edition of Art au Centre, Jan presents us a wide wood structure showing on its side several elements buried under its flat surface. This enclosed whole entirely made of angles, horizontality and straight lines with visible grids, evokes a singular archaeological site. A landscape, a model, mountains ready to be explored. Are the excavations ongoing or is this work site interrupted, abandoned?     

Pauline Salinas Segura