00:08:38:00
Jérôme Mayer
, Paris (FR), 1967
Commissaire : Mermermer (Mikail Koçak & Anna Ozanne) 
4, rue Cathédrale 

Œuvre à voir de nuit. 

Le travail artistique de Jérôme Mayer* sonde le caractère passager de notre existence. Le plasticien propose ici une installation vidéographique spécifiquement créée pour la vitrine et son environnement. Des séquences au rythme lent sont projetées sur l’entièreté de la surface de la vitre. S’y entremêlent des images frontales et floues de parties du visage de l’artiste avec des images énigmatiques de vapeur organique tirées d’espaces lointains. L’œuvre fonctionne dans l’espace public comme une fenêtre vers l’espace privé, sorte de selfie à la fois intime et distant. La rue est envisagée de manière pragmatique : un lieu de passage. L’intégration sonore d’une ligne de basses, composée par Farida Amadou, avec qui il collabore dans plusieurs projets, fait vibrer sourdement la vitre au moment où le chronomètre de la vidéo apparaît, établissant un lien temporel et corporel entre l’artiste et l’observateur de l’œuvre projetée. Les images éphémères offertes au regard suggèrent l’impermanence de notre réalité en temps réel.

*Plasticien, curateur et enseignant en vidéographie et en master pluridisciplinaire à l’ÉSAVL, Jérome Mayer est inspirateur et connecteur de projets artistiques d’horizons multiples. Diplômé de l’ÉNSB-A (Paris), il étudie et travaille comme assistant d’artistes – Jeff Wall, Mark Lewis, Joe Ben Jr – à l’étranger jusqu’en 2000 (Canada, Arizona et Nouveau-Mexique) avant d’être co-responsable du centre d’art Les Brasseurs à Liège de 2014 à 2019 où il a développé l’antenne Jeunes Artistes et organisé des rencontres publiques régulières de professionnels du milieu de l’art contemporain. Il initie aujourd’hui des projets curatoriaux ou performatifs indépendants en lien avec différentes structures liant des pratiques artistiques variées en Belgique et en France.

Mermermer 


EN
Jérôme Mayer’s* artistic work probes the temporary nature of our existence. The artist here presents a video art installation specifically created for the showcase and its environment. Slow pace sequences are shown on the entire surface of the window. In these sequences, blurry frontal images of parts of the face of the artist get mixed up with mysterious organic steam images pulled from distant places. The artwork functions in the public space like an open window to the private space, a kind of intimate and distant selfie. The street is viewed pragmatically: a passageway. The sound integration of a bass line, composed by Farida Amadou with whom he collaborates in several projects, makes the window vibrate dully just as the chronometer of the video appears, establishing a temporal and corporal link between the artist and the observer of the shown artwork. The ephemeral images offered to the eyes suggest the impermanence of our reality in real time.

*Jérôme Mayer is a plastic artist, a curator and a teacher in videography and multidisciplinary master at the ESAVL. He inspires and connects artistic projects from multiple backgrounds. He graduated from the ENSB-A (Paris), studied and worked as an artist’s assistant - for Jeff Wall, Mark Lewis, Joe Ben Jr - abroad until 2000 (in Canada, Arizona and New Mexico) before becoming the co-director of Les Brasseurs arts center in Liege from 2014 to 2019 where he developed the Jeunes Artistes sub-branch and organized regular public meetings between professionals of the contemporary art scene. He currently initiates independent curatorial or performative projects linked to different structures that combine various artistic practices in Belgium and France.