Sans titre
Julie Krakowski, Bruxelles (BE), 1981
Artiste sélectionnée dans le cadre de l’appel à projet 
Cheravoie, 5

 

Julie Krakowski est une artiste française qui vit et travaille à Bruxelles. Elle travaille principalement à partir de matériaux souples pour créer des pièces au sens ambivalent. Les références au textile sont également omniprésentes dans son travail, tant dans les techniques déployées que dans les supports et les matériaux utilisés. 

La multiplicité des gestes engagés et la mise à l'épreuve des matériaux (trouer / brûler / broder / piquer/ rouiller / imprimer / détisser / retisser / tresser / serrer / nouer…) sont la base d'un langage à la fois complexe et intuitif. 

Julie Krakowski hybride les sensations, provoque la rencontre et le dialogue entre une pluralité de notions. Une constellation de sens cohabitent et s'articulent ; oscillant entre les questions de l'identité, du corps, de la place de la mode et de la féminité. Mais aussi elle interroge le passage du temps, creuse une archéologique du souvenir.

A travers un processus sculptural fluide, elle explore les zones interstitielles entre le dur et le mou, le contour et la forme, les gestes et les habitudes. 

Plusieurs sculptures présentées à AAC7 sont le résultat d’une collaboration avec le souffleur de verre Jean-Charles Miot dans les Ateliers du Faire de la Fondation Martell. L’artiste plasticienne y a résidé pour créer des pièces hybrides en verre et textile. 

Deux pièces des trois pièces présentées ont été réalisées à la Fondation Martell.

 
ENGLISH

 

Julie Krakowski is a French artist who lives and works in Brussels. She mostly works with flexible materials to create ambivalent pieces. References to textile are also omnipresent in her work, as much in the different techniques she displays as in the supports and materials she uses.

The diversity of the gestures involved and the probation of the materials (drill, burn, embroider, jab, rust, print, deweave, reweave, braid, squeeze, tie…) are the fundamentals of a complex and intuitive language.

Julie Krakowski hybrids the feelings, fosters the meeting and the dialogue between a multitude of notions. A constellation of meanings cohabit and hang together; oscillating between questions related to the identity, the body, the role of fashion and the femininity. She also questions the passage of time and goes deeply into an archeology of the memory.

Through a fluid sculptural process, she explores interstitial zones between hardness and softness, outline and shape, gestures and habits.

Several sculptures displayed at AAC7 are the result of a collaboration with glass blower Jean-Charles Miot in the Martell Foundation’s “Ateliers du Faire”. The plastic artist resided there to create glass and textile hybrid pieces.