Ne rien faire contre rémunération
Katya Ev (Ekaterina Vasilyeva), Moscou (RU), 1983

À partir de contextes socio-politiques spécifiques, Katya Ev développe, depuis 2012, une constellation de performances, de «situations construites», qui questionnent notre potentiel d’action au sein de structures de pouvoir. Chaque action, menée ou dirigée par l’artiste, s’inscrit dans un cadre spatio-temporel précis, se déroulant autant dans l’institution que dans l’espace public. L’œuvre ne s’oppose pas de façon frontale aux enjeux sociaux, politiques ou juridiques mais s’insère avec subtilité à l’intérieur même des systèmes, réutilisant ou détournant les codes et rituels qui les régissent.

À l’occasion d’Art au Centre, Katya Ev propose une intervention d’affichage évolutive et participative qui se déploie au fil de l’exposition, dans une ou plusieurs vitrines de la ville. L’intervention propose au spectateur d’interagir avec l’artiste, par le biais d’un appel à participation où le visiteur/habitant de Liège pourra «ne rien faire contre rémunération». La rémunération suit la législation du travail en s’appuyant sur le tarif minimal de 10,25€ brut de l’heure. L’intervention proposée pour Art au Centre se prolonge dans l’exposition de l’artiste à la New Space*.

Ces déplacements de force, parfois à peine perceptibles, cœxistent avec l’habitant/le visiteur, formant à la fois un cadre et un point de fuite. L’interaction avec le public amorce une dimension spontanée et inattendue de réactions et de par- ticipations. À l’image du soft power – terme utilisé en géopolitique pour désigner une « méthode douce » d’influence entre les états –, les « situations construites » de Katya Ev peuvent se lire comme des défis subtils lancés aux structures de pouvoir à partir d’une reconfiguration d’éléments, s’engageant dans la nature radi- cale d’une simple action citoyenne aux limites du système légal.

* Entretenir vaut mieux, exposition en duo avec Marc Buchy curatée par Dorothée Duvivier, du 25 mars au 8 mai 2022, New Space, 234 rue Vivegnis, 4000 Liège.

Commissaire & texte : Sophie Delhasse

 

From specific socio-political contexts, Katya Ev has been developing, since 2012, a constellation of performances, of “constructed situations”, which question our potential for action within power structures. Each action, performed or directed by the artist, is part of a precise spatiotemporal framework, taking place as much in the institution as in the public space. The artwork does not directly confront social, political or legal stakes but subtly inserts itself within the very systems, reusing or diverting the codes and rituals that govern them.

For Art au Centre, Katya Ev offers an evolving and participatory display intervention that unfolds over the course of the exhibition, in one or several windows in the city. The intervention invites the viewer to interact with the artist, through a call for participation during which the visitor/inhabitant of Liège will stick to the French expression NE RIEN FAIRE CONTRE RÉMUNÉRATION. Remuneration follows labor legislation based on the minimum rate of €10.25 gross per hour. The intervention displayed at Art au Centre continues in the exhibition of the artist at The New Space.

These moves of force, sometimes barely perceptible, coexist with the inhabitant/visitor, forming both a frame and a leak point. The interaction with the public triggers a spontaneous and unexpected dimension of reactions and participations. Like soft power – a term used in geopolitics to refer to a “soft method” of influencing other states – Katya Ev's “constructed situations” can be interpreted as subtle challenges imposed to power structures from a reconfiguration of elements, getting involved in the radical nature of a simple citizen action at the limits of the legal system.