Autres expositions

LE CAILLOU
Laurent Danloy, Huy (BE), 1976
Commissaire : Maxime Moinet 
Rue de la Cathédrale 4

 

Artiste plasticien du Voyage... en quête de tous paysages... intérieurs, extérieurs... pourvu qu'ils s'épousent dans un moment de création. Peindre, dessiner, graver... sont autant de moyens de parcourir les possibles. Dans son œuvre, une grande place est donnée à l'accident : « Je peux le laisser être mais aussi le provoquer. Il fait partie intégrante de mon travail. »

Derrière les images qui en résultent... un oscillement, entre deux forces... dense, vaporeux... entre le haut, le bas... le détachement, le lien... Mais certainement ce pouvoir de partir du visible pour en puiser sa face cachée.

Je pense que c'est ici que Laurent Danloy donne à son travail le sens de sa trajectoire...

« Dans ma manière de travailler, je pars toujours du réel. Ce réel peut partir de deux courbes dont je peux très vite me détacher. Pour moi, le réel c'est ce que je peux voir et toucher.  Maintenant, un sentiment peut être réel. »

C'est à ce moment précis que le travail artistique de Laurent se découvre... dans la déconstruction de ce réel qui met en lumière l'inapparent...

« Je peux très bien filmer l'inertie d'un caillou ou peindre une pierre et avoir l'impression qu'elle lévite. »

Sofie Vangor
 

Enfant, j’étais fasciné par les petits concessionnaires où il y avait une voiture dans la vitrine.

Je me demandais comment ils avaient fait pour rentrer quelque chose de si gros par la porte.

Pour ce projet, je suis parti de ce souvenir et pour continuer dans l’absurde ou de la poèsie, je voulais proposer, dans une vitrine de magasin, une chose invendable…

Laurent Danloy

www.laurent danloy.be


ENGLISH
 

Travelling plastic artist… seeking all types of landscapes… inside, outside… as long as they match in a moment of creation. Painting, drawing, carving… are so many ways to skim through the possible. In his artwork, a great emphasis is placed on the accident: “I can let it be but also provoke it. It is an integral part of my work.”

Behind the resulting images… an oscillation, between two forces… dense, misty… between the top, the bottom… the detachment, the connection… But certainly this power to start from the visible to draw its hidden side from it.

I think that Laurent Danloy here gives a meaningful trajectory to his work…

“In my way of working, I always start from reality. This reality can start from two curves from which I can detach myself very quickly. For me, reality is what I can see and touch. This being said, a feeling can be real.”

It is precisely when Laurent’s artistic work uncovers… in the deconstruction of this reality that shines a light on the invisible… 

“I may very well film the inertia of a stone or paint a rock and have the impression that it levitates.”

Sofie Vangor

 

As a child, I was fascinated by the small car dealers where there was one car in the window. I used to wonder how they managed to insert such a large thing through the door.

For this project, I started from this memory and to progress into the absurd or the poetry, I wanted to present something unsellable in a store window…

Laurent Danloy

www.laurent danloy.be