LES ERRANTES NATURELLES
Lise Duclaux
Commissaire : Anna Ozanne

Arpentant les chaussées, explorant les recoins, l’artiste Lise Duclaux dresse le portrait de la végétation sauvage des villes qu’elle traverse. Dessins de plantes et de graines créent l’inventaire de motifs qui se déploient et se multiplient sur la vitre du magasin. La vitrine commerciale est détournée pour devenir un carnet de note à ciel ouvert où se côtoient rythme des saisons et réflexions philosophiques. Tissant des liens poétiques avec l’existence individuelle et collective de l’Homme, Lise Duclaux transpose ses observations dans un travail d’écriture et de mise en espace des phrases. Se glisse une portée révolutionnaire dans la parallèle faite entre monde végétal et monde humain. La nature inattendue surgissant dans la ville questionne notre rapport conflictuel à elle. De Bruxelles à New York en passant par Liège, l’artiste constate que seules quelques types de plantes poussent du sol appauvri des grandes villes. Bravant les frontières des espaces verts contrôlés par les agents d’entretien, les plantes incarnent des êtres et des idées. On nous invite à prendre conscience que l’environnement n’est pas un espace à contrôler, mais un lieu vivant à habiter et à comprendre. Sous nos pieds, se tient la Nature qui répond aux bouleversements écologiques et nous surpasse de par sa force. Marginalisée ou exclue, la végétation libre et précaire survit et les graines semées par le vent sont des actions futures en gestation. Gardez l’œil ouvert entre les pavés des trottoirs, le long des maisons citadines et vous les verrez !

Lise Duclaux vit et travaille à Bruxelles. Après des expositions personnelles au Mac’s (Grand-Hornu), à l’Iselp et à Sint Lukasgalerie (Bruxelles), M HKA (Anvers), Salomon Foundation Residency ISCP (New York), LMNO galerie (Bruxelles), au LLS Paleis (Anvers), elle montrera son travail à la Fondation Salomon (Annecy, Fr) à partir de janvier 2020.