SLICE OF LIFE
Marlies De Clerck, Heist (BE), 1988
Commissaire : Marine Candova,
Cdlt+
Rue Gerardrie 6

 

Friday fait partie de la série Slice of Life composée de sept peintures à l’huile aux dimensions démesurées représentant des paniers de fruits. Chaque panier est agrémenté d’un ruban spécifique, voyant et festif. Il s’agit de toute évidence d’un cadeau : un cadeau à la vie quotidienne ou à une personne à qui il faudrait insuffler un peu de vie. Les fonds sombres empêchent toute perception de l’espace. Seule la réflexion de la lumière sur les fruits nous donne une sensation de profondeur et de tem- poralité. Le thème nous paraît familier. Le genre de la nature morte, qui s’inscrit dans une longue tradition, nous renvoie à notre condition éphémère, à notre penchant contre nature pour la surabondance, nous sermonne compulsivement pour nous rappeler que le spirituel est tout aussi essentiel que le matériel et que tout finit par mourir.

Sur le plan historique et en dépit de sa popularité, la nature morte se situe au dernier rang de la reconnaissance artistique en tant que sujet pictural.

« La nature morte est le fantassin de l’armée des artistes. »

Slice of Life / Tranche de vie ; de petits détails triviaux de la vie quotidienne qui frôlent l’absurdité, dans une dualité entre évé- nements comiques et dramatiques. Un lien direct vers un sens belge de l’humour et de l’ironie. Des évidences et des coutumes sorties de leur contexte et réactualisées. Le quotidien isolé et réinterprété. L’art pictural comme un miroir de notre existence. Slice of Life / Tranche de vie n’est pas seulement une recherche autour du changement de statut du thème, mais une analyse personnelle de la tradition picturale elle-même. « La vie est courte, l’art est long, la peinture survivra. » Marine Candova


ENGLISH
 

Friday is part of the collection Slice of Life made of seven oversized oil paintings representing baskets of fruits. Each basket is embellished with a specific gaudy and festive ribbon. It is obviously a gift: a gift to daily life or to a person to whom one should give a bit of life. The dark background prevents any perception of space. Only the reflection of light on the fruits gives us a feeling of depth and temporality. The theme looks familiar. The genre of still life, as part of a long tradition, sends us back to our transient nature, to our unnatural liking for overabundance and sermonizes us compulsively to remind us that the spiritual dimension is as essential as the material side and that everything is doomed to die.

Historically and despite its popularity, still life ranks last in the artistic recognition as a pictorial subject. 

« Still life is the infantryman in the army of artists. »

Slice of Life / Tranche de vie: little ordinary details of daily life that come very close to absurdity, in a duality between comical and dramatic events.

A direct connection to a Belgian sense of humor and irony. Evidences and traditions taken out of their context and revived. Isolated and reinterpreted everyday life. Pictorial art as a mirror of our existence. Slice of Life / Tranche de vie is not only a research on the change of status of the theme but it is also a personal analysis of the pictorial tradition itself.

« Life is short, art is lengthy, painting will survive. »