ONCE UPON A TIME
Zoé Médard, Ostende (BE), 1993

Commissaire : Anna Ozanne
63, rue Cathédrale

Plasticienne formée en vidéo à l’ESAVL, Zoé Médard a développé de multiples facettes à son travail. Pratiquant la vidéo sous des formes expérimentales, documentaires et fictionnelles, elle travaille également la sculpture, la photographie, l’installation, la performance, etc. Inventer l’œuvre dans et à partir de l’espace où elle expose fait la particularité constante de l’artiste. Pour ce projet, Zoé Médard revêt la vitrine d’une seconde peau inventée à partir de détails d’images de vitrines cassées et d’effets de brisures de verre ou de cristaux. L’apparence de la vitre est physiquement retouchée comme on modifie une image virtuelle. La réalité est modifiée et questionne nos certitudes. Ornement étrange, l’intervention est un bijou de façade, une parure pour la rue. Ce qui est abandonné brille à nouveau, ce qui est laid devient beau. Telle une couche de vernis écaillé, ce territoire fictif est porteur de récits, stigmates d’une colère citoyenne ou traces d’événements violents dans l’espace public/collectif. Dans une forme d’empathie, l’œuvre relie cette vitrine à toutes les vitrines du monde. Zoé Médard transforme ce magasin vide en zone d’altérité du lointain. Je suis ici et ailleurs, l’Ici est l’Ailleurs.

Anna Ozanne