JAMAL
Réda Faklani, Meknès (Maroc),1985, vit et travaille à Liège
Commissaire : AMO
Rue de la Cathédrale 85

 

« Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ; Ainsi qu’une beauté, sur de nombreux coussins, Qui d’une main distraite et légère caresse Avant de s’endormir le contour de ses seins,

Sur le dos satiné des molles avalanches, Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons, Et promène ses yeux sur les visions blanches Qui montent dans l’azur comme des floraisons.

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive, Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle, Aux reflets irisés comme un fragment d’opale,
Et la met dans son cœur loin des yeux du soleil. »

Tristesses de la lune, Charles Baudelaire
 

 
ENGLISH

 

“Tonight, the moon dreams languorously;

Just as a beauty, on numerous cushions,

Who caresses her breasts softly and distractedly

Before falling asleep,

On the satiny back of the soft avalanches,

Dying, she gives herself to lengthy swoons,

And runs her eyes over the white visions

That ascend the blue sky like blossoming trees.

When sometimes on this globe, lazily,

She sheds a brief tear,

A pious poet, enemy of sleep,

Takes this pale tear in the palm of his hand,

Admiring its iridescent reflection like an opal fragment,

And puts it in his heart far from the eyes of the sun.”

Tristesses de la lune, Charles Baudelaire